Skip Navigation Links
News
Entertainment
Marketplace
Directories
Faith
Church
Mission
Education
Connections
Family
International
Help
Seeking God?
 

Visit this room to be spiritually fed

La doctrine de la Trinité
Dieu n’est pas trois Dieux qui ont des idées très différentes sur la façon de traiter avec l’humanité.

Demandez à dix chrétiens moyens dans dix Églises moyennes d’expliquer la doctrine de la Trinité, et vous obtiendrez probablement dix explications différentes. La plupart des chrétiens “acceptant” la Trinité comme étant une doctrine chrétienne orthodoxe. Mais ils seraient perplexes d’expliquer pourquoi la doctrine est importante, ou comment elle affecte leur vie chrétienne.

Comme Catherine Mowry LaCugna l’explique dans son introduction de God For Us, la Trinité est une doctrine à laquelle la plupart des gens « consentent en théorie, mais qui leur servent à peu de choses dans la pratique de leur foi chrétienne.*1) 

Mme LaCugna poursuit : “D’une part, la doctrine de la Trinité est censée être le centre de la foi et, d’autre part, comme Karl Rahner [un des théologiens les plus influents du 20e siècle] l’a fait remarquer, quelqu’un pourrait se passer de la doctrine de la Trinité parce qu’il la considère fausse, et la grande partie de la littérature religieuse pourrait bien rester pratiquement inchangée.”*2)

Cela fait-il une différence quelconque?

Rien d’étonnant. La doctrine est difficile à comprendre, et la plupart des discussions sur la Trinité sont… hé bien…ennuyeuses. Pour le chrétien moyen, c’est-à-dire le genre de personnes qui doivent nourrir leur famille, se rendre au travail et vivre leur vie, quelle difference une doctrine ancienne fait-elle de toute façon? Dieu est Dieu, n’est-ce pas?  Cela ne suffit-il pas? S’il est le Père, le Fils et le Saint-Esprit au lieu d’être seulement le Père, c’est bien, mais cela ne change pas vraiment quoi que ce soit pour nous, n’est-ce pas?

Commençons par examiner l’idée courante que Dieu est un être unique, retire là-haut “quelque part”…

En réalité, la Trinité a de l’importance, beaucoup d’importance. C’est exactement ce à quoi vous vous attendiez que l’on dise, puisque après tout pourquoi écririons-nous un article au sujet d’une doctrine ancienne et ennuyeuse?

Tout d’abord, exemptons-nous de passer à travers tous les arguments bibliques pour prouver que la doctrine est exacte. Vous pouvez trouver cela ailleurs, y compris sur le site Web de l’Église universelle de Dieu. [Vous n’avez qu’à visiter www.wcg.org, cliquez sur “Search our site,” et tapez “Trinity”.] Passons plutôt quelque minutes à discuter de la raison pour laquelle la doctrine de la Trinité est importante, et surtout pourquoi elle est importante pour vous.

Commençons par examiner l’idée courante que Dieu est un être unique, retire là-haut “quelque part”, regardant la terre, nous observant et nous jugeant. Bette Midler a mis cela en musique dans le refrain de sa chanson “From a Distance” avec les paroles suivantes “And God is watching us, God is watching us, God is watching us from a distance” (Et Dieu nous observe, Dieu nous observe, Dieu nous observe de loin).

Ce Dieu vient en trois saveurs principales: premièrement, à la vanille, un Dieu qui, après avoir fini de créer l’univers, s’étire dans le belvédère céleste pour une sieste de quelques milliards d’années. (Qui sait, peut-être qu’il se réveille de temps à autre pour faire quelque chose de gentil, un peu comme le genre de Dieu que George Burns dépeint dans le film Oh God.) 

Deuxièmement, à la cannelle piquante, un Dieu qui surveille attentivement tout ce que fait chaque personne et, étant donné que tout le monde fait des gaffes de temps à autre, il devient de plus en plus irrité. Ses adorateurs disent qu’il prend plaisir à regarder les pécheurs rôtir lentement mais, sans jamais être tout à fait cuits.

Troisièmement, à l’abricot, un Dieu qui pourrait ou non vous aimer, en fonction de plusieurs choses, dont aucune n’est vraiment Claire pour qui que ce soit. Il est celui pour qui les fans des Alouettes de Montréal prient quand ils veulent voir un touché.

Ce Dieu vient parfois dans une quatrième saveur, le ballon d’eau. Vous pourriez penser que le ballon d’eau n’est pas une saveur, mais au contraire. Difficile à mâcher et offert dans une variété infinite de couleurs, il a toujours un goût fade.  Ce Dieu est davantage un principe abstrait d’un être suprême, un genre “d’ esprit de tout” avec lequel vous pouvez essayer de communiquer si vous videz votre esprit de toutes pensées et vous assoyez assez longtemps sans vous endormir.

Un Dieu qui veut partager

Le Dieu de la Bible n’est pas ainsi. Le Dieu de la Bible est le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ces trois personnes divines*3) partagent un amour parfait, une joie, une unité, une paix et une communion parfaites. Et la raison qui est importante à connaître est que, lorsque la Bible parle de nous comme étant un “en Christ,” cela signifie que nous participons à ce genre de vie divine. Tout comme Christ est le bien-aimé du Père, nous aussi, parce que nous sommes “en lui,” sommes les bien-aimés du Père.

… le Fils de Dieu est maintenant l’un de nous.

Cela veut dire que vous faites partie de la famille de Dieu, que vous n’êtes pas un étranger. Vous n’êtes même pas un invité respectable, mais l’un des enfants bien-aimés du Père, libre d’utiliser la maison, la cour et le réfrigérateur.

Le problème est que vous avez probablement de la difficulté à croire cela. Sachant que vous êtes un “drôle de numéro,” et qui vous êtes vraiment dans votre for intérieur, vous pensez donc que Dieu ne vous aime pas. D’ailleurs comment pourrait-il vous aimer quand vous ne vous aimez meme pas vous-même? D’après l’évaluation de votre rapport bon/mauvais, vous déterminez que Dieu est probablement irrité contre vous, et probablement plus irrité contre tous les autres “drôles de numéros” que vous rencontrez chaque jour sur les routes congestionnées. 

Mais la raison pour laquelle Dieu nous fait connaître par l’Écriture qu’il est Père, Fils et Esprit, et non seulement un ‘Dieu quelque part,” c’est pour que nous sachions qu’il nous aime vraiment et que nous sommes réellement gagnants avec lui. Encore une fois, comment le savons-nous? Parce que Jésus, “Dieu parmi nous,” “Dieu fait chair,” celui que le Père a envoyé non pour condamner le monde mais pour le sauver (Jean 3.17), est le Fils du Père, et cela veut dire que le Fils de Dieu est maintenant l’un de nous. Et en tant que tel, tout en étant Dieu, mais Dieu fait chair, il nous a amenés à la maison du Père, en nous faisant entrer par la porte d’entrée.

Nous ne le méritions certainement pas, et nous ne l’avons pas gagné non plus. Nous ne l’avons même jamais demandé. Mais il l’a quand même fait parce que c’est exactement la raison pour laquelle il nous a créés en premier lieu – pour pouvoir partager avec nous la vie qu’il a partagée éternellement avec le Père et l’Esprit. C’est pourquoi il nous dit qu’il nous a faits à son image (Genèse 1. 26).

Un Dieu qui nous montre le Père

Le salut, ce n’est pas une question de changer de lieu, en flottant vers un certain ensemble secret de coordonnées dans le Quadrant Delta appelé ciel, comme si cela réglerait tous nos problèmes. Et le salut n’est pas non plus un nouveau super gouvernement patrouillé par des policiers angéliques qui ne manquent jamais une infraction du code pénal divinement décimal.

… la Trinité est importante précisément parce qu’elle nous empêche de voir Dieu de cette façon si ridicule…

Le salut, c’est d’être adopté dans la famille de Dieu et d’y apprendre à vivre. Et la Trinité est au coeur de cela : le Père (la 1ère personne de la Trinité) nous aime tellement malgré nos manquements, qu’il a envoyé le Fils (la 2e personne de la Trinité) accomplir tout ce qui était nécessaire pour nous ramener à la maison (Jean 1.1,14), et le Père et le Fils ont envoyé l’Esprit (la 3e personne de la Trinité) demeurer en nous et nous enseigner comment vivre dans la famille de Dieu pour que nous puissions y prendre plaisir comme Dieu l’a voulu à la création, au lieu d’être des fiascos pour toujours.

Autrement dit, le Dieu de la Bible n’est pas trois Dieux différents, où l’un, le Père imprévisible et au caractère difficile, est tellement furieux contre les êtres humains qu’il devait tuer quelqu’un pour se calmer, afin que le Fils bien-aimé, voyant son Père perdre la tête, intervienne et dise: “D’accord, si tu dois tuer quelqu’un, alors tue-moi, mais épargne ces gens.” La doctrine de la Trinité est importante précisément parce qu’elle nous empêche de voir Dieu de cette façon si ridicule et, cependant, c’est ainsi que beaucoup de gens considèrent Dieu.

Si vous voulez savoir à quoi ressemble le Père, vous n’avez qu’à regarder Jésus, parce que Jésus est la revelation parfaite du Père. Jésus a dit à Philippe: “Celui qui m’a vu, a vu le Père” (Jean 14.9). Et il a dit à la foule : “Moi et le Père sommes un.” Nous savons ce que le Père éprouve pour nous parce que nous savons ce que Jésus éprouve pour nous.

En résumé, Dieu n’est pas un quelconque comptable cosmique isolé “quelque part” qui garde un oeil sur nous en vue du jour du jugement, et il n’est pas non plus trois Dieux qui ont des idées très différentes sur la façon de traiter avec l’humanité. Le Dieu de la Bible est un Dieu en trois personnes divines, en parfaite unité et en parfait accord, qui s’aiment d’un amour parfait, qui vivent dans une joie indescriptible et qui nous a créés pour le but précis de partager cette vie avec eux par notre adoption en Christ, qui est éternellement le bien-aimé de son Père.

C’est pourquoi la doctrine de la Trinité est importante. Si nous ne comprenons pas Dieu comme il se révèle lui-même dans la Bible, alors nous nous retrouvons avec toutes sortes d’idées perturbantes, effrayantes et angoissantes sur qui est Dieu et ce qu’il est en train d’inventer pour un jour nous punir.

Réconciliation pour tout le monde

Vous n’êtes toujours pas convaincu, n’est-ce pas? Eh bien, essayez de relire ceci: “alors que nous étions encore des pécheurs, le Christ est mort pour nous” (Romains 5.8). Dieu n’a pas attendu que vous deveniez assez bon pour vous amener dans sa famille. Vous ne pouvez pas devenir assez bon, et c’est pourquoi il vous a cherché pour vous amener à la maison en premier lieu. Quand Paul dit que Dieu sauve les pécheurs, il parle de tout le monde, puisque c’est ce que nous sommes tous : des pécheurs. (En passant, si vous vous inquiétez que Dieu puisse découvrir à quel point vous êtes vraiment pécheur et envoie un coup de tonnerre dans votre direction, prenez courage, il le savait depuis toujours et il vous aime quand même.) *4)

Paul renforce l’idée encore advantage au verset 10: “Alors que nous étions ses ennemis, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils; à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.”

Avez-vous remarqué comment Paul parle de cette réconciliation avec Dieu au passé composé? Jésus est mort pour nos péchés – au passé. Dieu ne nous impute pas nos péchés, un point, c’est tout. Ils ont déjà été expiés. Jésus nous a déjà réconciliés avec Dieu. Tout ce qu’il nous reste à faire par la suite, c’est d’aller à Dieu (nous repentir), croire à la Bonne nouvelle (avoir la foi) et suivre Jésus (laisser le Saint-Esprit nous enseigner à jouir de la vie en tant que nouvelle création).

Jésus a dit : “Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renoncer à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive.” Si nous pensons à Dieu de tout autre manière que celle qu’il a lui-même révélée dans la Bible – comme le Père, le Fils et l’Esprit qui nous a créés, rachetés et permis de partager leur joie par notre union avec Jésus-Christ – nous considérerons ces paroles de Jésus comme intimidantes et décourageantes.

Mais quand nous connaissons Dieu comme il se révèle lui-même, nous pouvons dire avec joie et assurance: “Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ” (Romains 8.1). “Car c’est en lui que Dieu a désiré que toute plénitude ait sa demeure. Et c’est par lui qu’il a voulu réconcilier avec lui-même l’univers tout entier : ce qui est sur la terre et ce qui est au ciel, en instaurant la paix par le sang que son Fils a verse sur la croix” (Colossiens 1.19,20).

Selon Paul, toute l’humanité est comprise dans cette réconciliation. Dans la doctrine de la Trinité, Dieu s’est montré comme le Dieu qui aime le monde et qui invite chaque personne à venir à Christ et à participer à la joie de vivre dans la famille de Dieu. Il n’y a personne don’t Dieu ne veut pas, que Dieu exclut, que Dieu n’aime pas. Et en Christ, en suivant la direction de l’Esprit, nous sommes tous délivrés des chaînes du péché pour venir au Père dont les bras sont grand ouverts pour nous recevoir, seulement si nous le désirons.

C’est pourquoi la doctrine de la Trinité est importante. Sans elle, aussi bien joindre les Hittites qui se demandaient si le dieu Baal inonderait les récoltes de l’année en envoyant des tempêtes ou en les brûlant avec le tonnerre. En Jésus-Christ, Dieu a pris notre cause comme la sienne. Par l’oeuvre expiatoire de Jésus, Dieu nous a guéris de la tête aux pieds, y compris l’esprit et le coeur, et il a fait de nous les meilleurs amis de son Fils.

Mais plus encore, il a fait de nous les enfants adoptifs du Père, les frères et les soeurs de notre frère aîné et des membres à part entière de la famille de Dieu.

Avec Paul, nous pouvons seulement dire: “Gloire à Dieu pour son don indescriptible!”

Endnotes

  1. God For Us, Catherine Mowry LaCugna, Foreword, p. ix.
  2. Ibid, p. 6.
  3. Rappelez-vous que le Père, le Fils et l’Esprit ne sont pas des « personnes » comme nous. Ils ne sont pas trios Dieux, mais un seul, et chaque “personne” de la Trinité est distincte, mais non séparée des autres. Pour plus d’information, voir l’article “Church History Corner” dans le numéro de mai 2005 du Christian Odyssey
  4. Vous pourriez apprécier l’article “Was Jesus Plan B?” tiré du numéro d’août et septembre du Christian Odyssey, p. 20.

Article publié dans la revue Northern Light, Janvier/Mars 2008.



 

 
 
 
 

Advertisers

Visit our Marketplace

Support the EFC ministry by using our Amazon links